AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 [OS] L'oxygène à ma flamme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
e-ffie



Féminin
Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: [OS] L'oxygène à ma flamme   Sam 9 Oct - 17:42

Tel une ombre il observe la ville qui s'éveille sous ces pieds. Ce monde qui l'ignore et le rejette, ce réveille doucement tendis que ces pieds joue dans le vide. Les lumières des lampadaires s'allume dans un ordre qu'il connait a présent par cœur quartier par quartier. Les voitures se font de plus en plus nombreuse dans les rues , le son de la circulation commence a résonner tel un réveil dans la ville. Les lumières s'allume lentement au fenêtre des buildings, éclairant les ruelles les plus sombres, par l'activité humaine. Loin a l'horizon le soleil commence a peine a se lever. Chaque matin ces la même choses les hommes s'agite devant ces yeux pour aller travailler ou étudier. Tous ca n'a ni queux ni tête pour lui. il ne comprend le besoin cas l'homme de toujours être active.
La brise fraiche engouffrant dans sa nuque le fait frisonner. Mais il l'ignore. Tous comme il ignore la pluie qui tombe a verse. Frappant son visage de plein fouet. Tous comme cette sensation de froid dans son dos. Regardant en arrière il aperçoit la lumière produite par la télé qu'il as encore oublier.
Bâillant tous en marchant lentement vers la baie vitrer qui le séparer de l'intérieur de son appartement jette un dernier regard vers la ville qui s'affole sous ces yeux. Une fois dans son salon il prend la serviette qu'il s'était préparer avant de sortir. La frottant contre ces cheveux , il continu son chemin vers la télé. L'éteignant dans un frôlement. Avant d'émettre un second bâillement. Se laissant tomber sur son lit , il fixe le plafond. Semblant chercher une réponse dans le blanc de celui-ci. Avant se
s'endormir enrouler dans sa couette.

~~~~~~~~


Il était là a l'observé ce petit être au pied flottant dans le vide. Ces yeux ce hâtent a regarder le moindre mouvement qu'ils pouvaient apercevoir. Son corps ne percevant pas le froid pas l' humidité qui devaient traversé le peu de vêtement qu'il portait. Il l'avait découverte le soir même de son arriver dans l'appartement. Ce bout de chair a peine vivant qui restait la sur le balcon. Il avait été hypnotiser au premier regard. Il ne voyait de lui qu'une silhouette la nuit , une ombres passant la journée. Lui même de ne comprenait pas l'intérêt que son esprit lui portait. Mais il devenait son obsession. La personne dont il connait le mieux les habitudes, mais dont il ignore les choses aussi simple que son nom et même son visage. Ces amis le prenaient pour un fou certes, mais il ne leurs prêtait pas d'attention quand il l'apercevait. Il se déconnectait du reste et ne voyait que lui.
On pourrait croire qu'il est un voyeur, un pervers. Mais bon rien de ce que pense les autres ne semblait le soucier. Il ne revenait cas lui lorsqu'il disparaissait passent de l'ombre a la lumière. Il revenait dans le monde des vivant. Reprenant le fils des conversations qu'il avait quitter. Revenant comme si il n'était jamais partie avec seulement une doses de biens être en plus dans le cœur. Prêt a affronter les réflexions de ces camarades.

« -Ce bon il est de retour !! Donc on voulait savoir demain c'est quoi exactement le programme parce que Monsieur Onew est partie sans rien nous dire? Hey je te parle !!!! S'écria son ami agacer par ces moments d'égarement.
- Hein ??? »

Encore une fois les autres se moquait de lui. De ces moment d'absences. Il commençait a se lasser de leur incompréhension. Ils ne cherchaient pas non plus a le comprendre. Leurs cerveaux étaient bien trop occuper retenir toutes ces choses qu'ils voulaient faire a présent qu'ils étaient libre. Tous les trois dans une colocation qui n'avait pas de sens. Pour voir que l'état de leur ami n'était pas la conséquence de toutes ses performances idiote qu'ils enchainaient. Ni de la fatigue imposer par toute ces nuit blanche.
Mais, d'un inconnu qui l'obsède.

~~~~~~~~

« Haaa !!! »

Son crie résonne dans sa chambre tel une alarme. Ces joues humidifier par les larmes, ces sanglots semblant ne pas vouloir s'arrêter. Ce fessant violence pour se calme, il tente de reprendre sa respiration en viens. L'air entrant dans ces poumons lui fait l'effet d'une lame. Souffrant un peu plus a chacune de ces respirations.
Il aperçoit son reflet dans un miroir placer dans un coin de la pièce. Son visage est meurtrie, ces traies sont durcie par la douleur. Seul ces yeux reste livide perdu dans l'incompréhension. A chaque réveille c'était la même chose , il sortait en larmes de ces cauchemars. Son esprit errant encore dans le peu de souvenir qu'il avait de sa courte nuit.
Dans un élan , il réussit a sortir de sa chambre toujours a mi-étouffer pour rejoindre sa térasse. S'accrochant au rebord , il réussissant a peine a se tenir debout. Il semble enfin se calmer. Baissant les yeux , il aperçoit un jeune homme le regarde deux étages plus bas du sienne dans l'immeuble d'en face. Avec une mine inquiète il le fixe comme s'il était dans l'état le plus pitoyable qu'il n'est jamais vue.

Gêner par se regard sur lui , il fit demi-tour. Et rentra chez lui.

Marchant lentement , il se dirige vers la cuisine ou il cherche en tâtonnant les médicaments que lui a prescrit son incapable médecin. Tout en restant fixer sur horloge qui lui indique « 22 heurs ». Trouvant la boite vide de ces médicaments, il pousse un long soupir. 22 heurs! Il va être obliger d'aller a la pharmacie de garde a trois quartier de chez lui. Agacer mais décider , il marche jusqu'à sa chambre. Mettant les premiers vêtement qu'il trouve. Avant de sortir carte de bus en main.

~~~~~~~~

Même s'il ne l'avait pas réellement vue. Il savait qu'il aillait bientôt sortir de son appartement. Il le ressentait cette appréhension qu'il avait a sortir et enter dans l'inconnu. Il l'avait comprit après quelques semaines seulement d'observation. Il vivait principalement la nuit. Se levant que vers 21h30 pour se coucher au premier éclat du jour. Après avoir regarde la ville se réveiller devant lui. La raison de son enfermement , il ne l'as connaissait pas évidement. Mais il avait ces théories.
Retenant son souffle, il fit lui aussi le chemin vers la sortie de son appartement. Il s'offrait a lui l'une des rares occasion de l'approcher. De le voir de plus près. De lui parler peut être. Même sa simple proximité le contenterait. Dévalant les marches quatre par quatre le jeune homme se trouva bientôt au seuil de son immeuble. Face a lui sa silhouette se dessin dans la halo de lumière provenant de l'entré de son immeuble. Respirant longuement , il traversa la rue. Marchant vers l'arrêt de bus ou il attendait patiemment.
Son corps fut parcouru d'un frisson de stupeur a apercevant son teint. Blanc. Laissant deviner que son renferment dur depuis des années. Ces yeux chocolat fixant un papier qu'il venait de faire tomber. Se précipitant pour le ramasser, il le fit sursauté.

« -C'est a vous ? Lui demanda t'il lui tendant l'ordonnance froisser. »

Sans un mot il lui prit le papier des mains , le fourrant dans sa poche. Pour seul remerciant un sourire qui peine a se dessiner sur son visage. Crisper depuis son arriver. Mais rien ne semble pouvoir l'arrêter. Une fois le bus arriver, il prit soin de s'assoir a une place ou il pourrait essaiment le regarder sans trop le déranger. De manière a encrer dans sa mémoire le moindre de ces traits.
Il avait, tous comme il l'avait deviner, de long cheveux. Mais une information qui n'avait jamais eux lui le fascinait d'autant plus. Il n'était comme les autres hommes. Ces traits paraissait a la limité du féminin. « Garçon fille » pensa t'il avant de continuer a le détailler. Un teint pâle, trop pâle assez pour l'inquiéter. Ces paupières gonfler lui prouvait qu'il avait pleurer encore une fois. Un corps maigre peinant a tenir debout.

~~~~~~~~

Patientent du mieux qu'il le pouvait. Peinant a retenir les joues rougissante. Sentant son regard qui ne semble pas vouloir le quitter. Il regarde a l'extérieur. D'ici deux routes il sera délivrer de la douce torture qui lui fessait endurer. Il ne comprenait pas l'intérêt qu'il lui portait. Et n'en voulais pas non plus. Dans ces moments la il aurait aimé être invisible, ne pas exister.
Sa différence vis a vis des autres lui avait toujours été insupportable. Il ne voulait pas être vues pensant être une abomination . Il ne voulait pas salir les autres hommes avec son visage, son corps trop féminin.
Ces enfants que toute avaient commencer. Les insultes dans la cours de récrée, les coups dans les vestiaires. Ne comprenant pas le pourquoi de leurs actes. Il se renfermait, quittant l'école dans le dos de ces parents. Il flânait dans les rues les plus sombre. Au endroit ou personne ne pouvait l'apercevoir. On commença alors a croire qu'il était étrange. Il devait le jeux sordide des enfants. On le suivait le pourchassait partout ou il se réfugiait. Lui crachant dessus ,le battant souvent. Il perdit toute confiance en les autres.
Plus les années passer plus la situation empirait. Plus Il devenait différent. Plus on les regardent haineux augmentait. Ces parents restait dans incompréhension. Commençaient a l'ignoré, n'ayant plus la force de le pousser a sortir. Ils finirent par lui fournir la seule chose qu'il souhait. Un refuge. Un espace rien cas lui , ou il ne subirait plus aucune insulte. Le lieux ou il deviendrai qu'une ombre au yeux du reste du monde.
Lorsque le bus ralentie. Il leva enfin les yeux. Croissant son regard il s'empressa de baisser le regard. Quittant le bus qui le retenait prisonnier, il marcha le plus tranquillement du monde. Sentant sa présence derrière lui. Il mit sa capuche sur ces cheveux et son écharpe lui couvrant la moitie du visage. Pensant ainsi passer inaperçu dans la foule. Mais ces effort semble inutile.

« -Hey TaeMin !!! C'est toi??? S'exclamât un jeune homme qui venait de l'accoter, le retenant avec force par le bras.
Non … Je....Vous..faites.. erreur.. Peina a lui répondre le dit TaeMin.
Mais si c'est toi! Ses traits ca ne peut que être toi. Lui rétorqua l'homme en saisissant son menton avec sa main le forçant ainsi a lui faire face. J'en suis sur! Tu ne pense tous de même pas a me contredire.
Oui c'est moi, finit-il par lâché en espérant qu'ainsi il le laisse tranquille.
Hey les gars venez voir qui je tiens la !!! TaeMin !!! La fillette est enfin sortie de chez lui. Ajouta t'il en lui lancent un regard haineux »

~~~~~~~~

Se tenant a l'écart, il avait vue toute la scène. Cet homme avait osez le toucher, lui parler. De manière insultant. Il bouillonnait de l'intérieur. Serrant les poings. Il le vit lui répondre a lui. Celui qui l'insultait. Sa réponse lui fit l'effet d'une gifle. Pourquoi répondait-il a cet homme qui le traitait de manière indigne et ne lui avait même pas répondu a lui? Il ne comprenait plus rien. Mais en voyant le corps de celui qui se fessait appeler TaeMin se raidir. Il oublia sa jalousie. Et laissa la colère prendre le dessus. S'approchant d'eux a grand pas.
Il saisi le bras de l'homme qui le tenait. Serrant son poings au maximum avant que celui-ci ne rencontre son visage. Choquer l'autre lâcha le bras du jeune homme. Il ne lui fallut que peut de temps pour l'emporté avec lui. Le prenant par la main, le forçant a courir dans les rues. Se hâtent de disparaître du champs de vision de l'autre homme. A présent seul a beau milieu de la rue, son bras tenant le vide que TaeMin avait laisser derrière lui. Bientôt entourer de ces amis.
Ils coururent ainsi se tenant l'un l'autre pendant dix bonne minute. Même si a présent continu a trottiner pouvait être inutile. Il continuait juste pour garder le contact de leurs peau durée le plus longtemps possible. Mais le brun fini par s'arrêter de courir. Ne sentant plus sa présence il se retourna et lui fit face. S'approchant lentement de lui , il plongea ces yeux dans les siennes. Quand une main viens se plaquer contre sa joue.

« -Je ne suis pas une fille!!! Répliqua le brun d'un ton glaciale. En commençant a faire demi tour.
Je sais, laissa t'il finalement échapper d'une manière a peine audible. Ce qui eux pour seul effet de faire retourner TaeMin.
Bien alors moi c'est TaeMin et toi? Répondit l'autre un grand souri aux lèvres.
MinHo...
Bien, tu m'accompagne. Je sais que tu me suit depuis tous a l'heur. Dit-il d'un ton léger comme si le fait d'être suivit par un étranger n'était en rien étrange. »
Sans un mot il commença a le suivre. Ne comprenant pas un changement aussi rapide de comportement. Il le laissa le guider dans les rues. Toujours l'esprit ailleurs. Avant que TaeMin ne ralentis pour marcher a ces coter. Décidément le brun ne lui laissait un temps de pause avant de recommencer a le surprendre.

~~~~~~~~

Errant dans les rues depuis plus de deux heurs. Ils parlaient de tout et de rien. Ils étaient passer par la pharmacie pour prendre les médicaments qui été censé calmer ces crises. Marchant l'un coter de l'autre se frôlant de temps a autre. Lui qui était habituellement si distant avec le monde était au coter de MinHo bien plus détendu. Son écharper était enrouler autour du cou celui-ci qui avait prétexter être geler. Laissant ainsi voir son visage entièrement. Et a cet instant non il n'avait pas été gêner de découvrir la partie de son visage qui laisse les gens plus confus sur son sexe. Ni maintenant assis sur le toit d'un immeuble ces jambes dansent dans le vide. L'observant MinHo s'émerveiller face a la vue qui s'offraient a eux. La ville dans toute sa splendeur. Éclaté par la lumière des lampadaires. S'étalant a l'horizon.
Lui émerveiller par une toute autre chose. Un être qui aurait aimé découvrir bien avant. Un homme au cheveux noir couper court, au yeux chocolat dans lesquelles il ne pouvait s'empêcher de se perdre. Au trait parfaitement dessiner, qui épouse toutes ces mimiques. Un être incroyablement bien fait a la limiter de l'irréelle. A cet instant il ne savait dire si il était dans le plus beau des rêves que son esprit lui avait offert. Ou réveiller vivant l'un des plus beau instant de sa vie. Dans ces yeux on pouvait lire le même émerveillement que dans celui-ci de MinHo.
Sans crier garde, une main sa posa sur la sienne. Lui procurant une vague de frisson. MinHo se tourna lentement vers lui , ces yeux nagent dans la même incompréhension que son esprit. Mais laissa tous de même ses envie lui dicter sa conduite, continuant a s'approcher de lui. Il posa son autre main sur sa joue la caressant doucement. Leurs lèvres entrèrent en contact ne voulant plus se défaire. Le baisser dura longtemps, un simple baisser lèvres sur lèvres rien de plus. Mais assez pour que son cœur battre a s'en plus pouvoir.
Laissant son esprit divaguer il s'allongea simplement sur ces jambes, ces yeux demandent des réponse aux étoiles. Avant de s'endormir.

~~~~~~~~

Le lendemain matin MinHo se leva au ange. Ne sachant ni quand ni comment il s'était retrouver dans son propre lit. Il se leva l'esprit serein, un souri niais dessiner sur les lèvres. Mangeant tous en guettant a sa fenêtre les activités de son amant, sans voir aucun mouvement. C'est sans inquiétude qu'il partie faire les courses avec ces colocataires.
Une fois de retour, il partie sur la balcon guettant encore et toujours les volets toujours fermer de TaeMin. Ce n'est que vers 22 heurs qu'il commença a s'inquiéter. A fil des heurs la joie qui avait envahie son cœur commençait a disparaître. Il fallait qu'il le voit a présent ces la seule chose qui lui importait a présent. Envoyant valser ces amis qui lui proposaient toute sorte de sortie. Il resta au balcon. 00H. Toujours rien. Il ne lui valut pas plus de temps pour sortir de son appartement et se ruer vers celui de TaeMin.
Mais un fois arriver devant sa porte le doute l'immobilisa. La porte d'entré était grand ouverte. Tous était a la place qui semblait lui être destiner la seule chose qui manquait était celui qui habitait les lieux. Avancent finalement le cœur lourd. Il ouvrit a la voler toutes les portes qui voyait. Trouvant sa chambre, il ouvrit l'armoire. Vider de tous vêtement. S'avançant vers la fenêtre il aperçut une photo placer au milieux du lit.
Il y voyait deux jeune homme l'un regardant l'autre tandis que l'autre regarde face a lui. Il ne serait dire comment mais celui qui était observé c'était lui. La photo datait d'hier soir. TaeMin se l'était procurer par dieu c'est qu'elle moyen. Derrière de photo deux mot qui en disant déjà trop.


« Moi je suis la rivière de ses yeux qui lumière
L'oxygène à ma flamme.
»

« Au revoir »

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Bon je crois que vous avez comprit que l'orthographe n'était absolument pas mon truc. Et étant donner que l'ami qui me corrigeai avant n'as plus le courage de la faire je suis obliger de vous poser de OS surement bourrer de faute. Excuser moi ! Enfin j'espère que sa reste tous de même lisible ^^. Après que dire d'autre j'ai bien mit cinq bonne heurs a l'écrire , alors ne prenne pas non plus le texte pour changer juste quelque mot et dire que ces de vous ca serez sympa. Et oui ca mets déjà arriver a l'époque ou j'écrivais des fictions sur un autre allemand!!! NON PAS TOKYO HOTEL! Un autre qui ces a mon grand malheur fait « bouffer » par eux alors qui ne sont pas du même niveau. Enfin tous ca pour dire que j'en n'est bien ch..er a l'écrire. Et que je m'aimerai pas me faire plagier. Sinon vos avis sont évidement les bien venue sachant que sa fait un bout de temps que j'ai pas écrit quoi que ce soit je m'attend pas a ce que vous « adoriez ». Mais s'il y a quelque chose qui m'aiderait sa serait de savoir pourquoi vous n'avez pas aimez non plus. Parce que les commentaires disant juste a j'aime ne m'aide pas forcément même s'il font toujours plaisir.Je voulais ajouter que les paroles a la fin du texte provienne de la chanson « Kasia » de Saez
Voilà après mon long blabla je vous laisse commenter !!!
Revenir en haut Aller en bas
Yu Kim
Replay Girl

avatar

Féminin
Nombre de messages : 289
Lieux : Lyon
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: [OS] L'oxygène à ma flamme   Dim 7 Nov - 23:53

Il date un peu cet OS u_______u
Sinon pour dire que c'était bien mais j'ai pas tout compris, pas tout suivi
Sinon c'est assez bien
C'est vrai qu'y a beaucoup de fautes d'homonymes et d'autres trucs mais on comprend c'est déjà ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
ChOuMiE14

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 25
Lieux : au zénith de paris, premier rang a regarder minho faire son rap!!
Loisir : reve du concert a paris !!!!!
Date d'inscription : 27/07/2010

MessageSujet: Re: [OS] L'oxygène à ma flamme   Lun 8 Nov - 3:31

Ton histoire est bien mais c'est vrai qu'on a du mal a savoir qui parle et quand au debut.
a par ça j'ai bien aimé bon il y a des fautes d'orthographe et il manque des lettres a la fin de certain mot mais je fais pire que toi donc pas de soucie pour moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [OS] L'oxygène à ma flamme   

Revenir en haut Aller en bas
 

[OS] L'oxygène à ma flamme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
| A SHINee World | :: Un autre monde. :: Un monde bien talentueux-
Sauter vers: